Philippe Herbet et le Caucase

De fin janvier à la mi-avril, l’Ecole normale supérieure de Lyon a accueilli dans sa galerie La Librairie une exposition, Lettres du Caucase, réalisée par le photographe et écrivain, Philippe Herbet. David Gauthier (service des affaires culturelles de l’ENS de Lyon) a eu l’heureuse idée de solliciter la participation des fonds slaves de la Bibliothèque Diderot de Lyon à cette manifestation. L’équipe en charge des collections russes a saisi cette belle opportunité de mettre en valeur à nouveau ces fonds, riches de documents très divers – livres anciens et contemporains, beaux-livres, gravures et cartes postales, œuvres littéraires, récits de voyage, et ouvrages d’histoire.

Préférence photographie #21

Pour prolonger cet événement, David Gauthier, associé à Préférence Photographie, à l’Association Art et université, et à KEP – K-Echo photo, a organisé une rencontre avec l’artiste. Cet événement aura lieu le jeudi 30 avril, à 18h, dans l’amphithéâtre de l’ENS de Lyon :

Ecole normale supérieure de Lyon
15 parvis René-Descartes69007 Lyon Cedex 07

David Gauthier et Roger-Yves Roche (Université Lumière Lyon 2 – Département des Arts du spectacle – Facultés LESLA) animeront cette rencontre avec Philippe Herbet qui évoquera l’ensemble de son œuvre, et présentera son nouveau projet éditorial, Les filles de Tourgueniev.

Toutes les informations sont à lire sur les pages de l’agenda culturel de l’ENS de Lyon

Philippe Herbet, poète des images et des mots

« Anastassia Sergievna Gorlanova était ma grand-mère maternelle, je l’appelais Baba Nastia »

Belge né à Istanbul, Philippe Herbet, dans son livre, Rhizôme oriental, s’invente des origines slaves. Depuis plusieurs années, un tropisme russe ne cesse d’entraîner l’artiste vers les contrées biélorusses, ukrainiennes, moldaves, des confins orientaux de la terre russe jusqu’à ses frontières avec la Turquie. Son œuvre déjà abondante navigue avec bonheur de la photographie au texte. Plusieurs publications affichent une créativité dont la puissance évocatrice invite au voyage : Belarus, Joan Ettori, Magadan, Rhizôme oriental… et Lettres du Caucase.

Lettres du Caucase

« De la chambre, j’entends le carillon d’une petite église et les mouvements des trains de la gare de Kazan. C’est de cette gare que partent les voyageurs pour le Caucase.L’oreiller préalablement plié en deux, je me répète les noms de ces républiques perdues : Adyguée, Karatchaïévo-Tcherkessie, Abkhazie, Kabardino-Balkarie, Ossétie du Nord, Ossétie du sud, Géorgie, Ingouchie, Tchétchénie, Daghestan… »

Errances et réminiscences littéraires au hasard des paysages du Caucase : Philippe Herbet revisite à sa guise des contrées que d’autres ont arpentées il y a bien longtemps et qui ont inspiré les écrivains et les poètes russes. L’artiste s’inscrit dans l’héritage d’une civilisation, véritable tissage des liens d’Occident et d’Orient. Il crée son propre univers caucasien au plus près des hommes et des lieux.Les fonds slaves ont été heureux de servir cette œuvre singulière, d’offrir un écrin ancien à cette création de notre temps, et ainsi, à travers quelques exemples de leurs collections patrimoniales, de contribuer à unir passé et présent, regards et récits d’hier et d’aujourd’hui.

À cette occasion, une promenade caucasienne dans les collections a permis de réaliser une sélection de documents :

Caucase : Pistes bibliographiques

Carte du Caucase

Des livres de Philippe Herbet sont empruntables à la Bibliothèque Diderot de Lyon :

Lettres du Caucase
Crisnée : Yellow Now, impr. 2013, cop. 2013

Joan-Etorri
Traduction en basque par Kattalin Totorika
[Bruxelles] : Le caillou bleu éditions, impr. 2010

Made in Belarus
[Bruxelles] : Le caillou bleu éditions, impr. 2010

Rhizome oriental : voyage en ex-URSS
Bruxelles : Husson, 2008

Pour en savoir plus sur Philippe Herbet et son œuvre

Billet rédigé par Anne Maître

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 10/07/2016

    […] Philippe Herbet – jeudi 30 avril 2015 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.